Agathe
Guilment-Dandurand

Rencontrer Agathe Guilment-Dandurand, c’est entrer dans un univers chargé d’émotion, de savoir-faire et de respect. L’émotion tout d’abord car elle est pleinement consciente du rôle important et hautement symbolique de gérante du sîte de fabrication de la chapellerie familiale, la Chapellerie Dandurand. Soeur cadette de Wilfried, jusque là directeur du sîte, elle est depuis janvier 2017, la patronne. L’émotion que véhicule cette jeune quarantenaire est palpable quand elle évoque l’héritage familiale et la confiance que lui témoigne son ainé… Le savoir-faire dont elle a hérité, ce patrimoine immatériel acquis par les générations qui l'ont précédées est l'un des fers de lance de celle qui pendant dix ans fut en charge du développement produit.

 

Empreinte de liberté, elle brouille les pistes quant à ses ambitions professionnelles alors qu’elle débute sa vie d’adulte avec un bac S, des entraînements intensifs sur les courts de tennis, une passion pour le dessin, des études supérieurs en langues étrangères... C’est finalement au sein de l’entreprise familiale qu’Agathe Guilment-Dandurand se révèle dans un match entre désir de s’évader et responsabilités familiales. Les Collections Torpedo, (marque historique et propriété de la chapellerie), les salons, les relations commerciales, la reprise de la société par son frère et les ‘balles au filet’ des adversaires internes ou externes, il ne faudra pas plus d’une quinzaine d’années de matchs vendéens à rebondissements pour faire d’Agathe une équipière de haut niveau, au jeu expérimenté pour poursuivre la mission qui lui a été confiée: la pérennisation et la transmission de l’expertise familiale. Patronne le jour, maman tous les jours, c’est en Vendée, tout prêt du ‘court Fontenay-le-Comte’ qu’Agathe participe et contribue à la Saga ‘Made in Dandurand’.